29 décembre : Vol dans l’onde au dessus des Pyrénées

L’histoire commence par l’étonnement de voir sur la Netcoupe des vols incroyables, 600, 800, 1000 km en hiver sur les Pyrénées au départ de St Gaudens. Ça donne envie d’aller voir non ? Et justement Manu a un pote de Delta, Gil, qui s’est mis au planeur, nous envoie régulièrement ses reportages sur des vols qu’il a fait en Namibie, en Espagne ou ailleurs et qui est basé à St Gaudens avec son Taurus.

Manu le contacte et décide d’aller faire un petit aller retour un jour de temps clair et calme d’un coup de WT9. Le grand luxe, 2 heures aller, 2 heures retour, c’est presque de la télé-transportation… Contact établi, en fait le copain n’a pas encore beaucoup d’expérience en onde mais baigne dans un environnement favorable c’est-à-dire une bande de vélivoles qui n’ont pas froid aux doigts de pieds sous la bienveillance de Robert Prat et Carl Audissou, regardez les classements de la Netcoupe, vous évaluerez le calibre. Bref, il est dit qu’à la moindre journée favorable prévue, nous sautons dans le véhicule et descendons pour un décollage 10h30. L’onde n’attend pas les cumulus !

L’alerte est donnée pour le lendemain, mardi 29/12, nous arrivons à 10h15 pour 2 vols successifs en Taurus. Les planeurs du club sont en maintenance et puis c’est bien d’aller voir avec quelqu’un qui connaît bien le coin assez difficile au premier abord mais il parait qu’on s’y fait rapidement.

Manu part le 1er, le Taurus est un moto planeur biplace côte à côte, c’est confortable, ça fait une drôle de silhouette mais a l’avantage d’être un ULM ce qui est une grosse simplification. Le vol commence par une montée au moteur de 30mn jusqu’à ce que le vario dise clairement que nous sommes en onde. Le ciel est un peu chargé ce matin mais les locaux ne se posent pas la moindre question. Les champions sont d’ailleurs partis à 8h30.

Nous stabilisons l’altitude autour de 5300m, ce qui est déjà une connerie vu que nous n’avons pas d’oxygène, Gil l’a commandé mais le père Noël est à la bourre, quoiqu’il en soit, c’est comme dans les livres on ne va quand même pas rester à 3800m !

Le vol s’organise, on peut voir qu’il y a quand même un peu de neige et que nos amis les exploitants agricoles continuent quoiqu’il arrive à protéger la planète à leur manière. Ça s’appelle de l’écobuage, tu brûles tout et ça repousse en prairie à mouton, c’est interdit mais toutes les Pyrénées fumaient ce jour la.

Le ciel se dégage par le sud, mais l’Espagne reste sous les nuages pour la journée, on voit même sur l’horizon la brèche de Roland, toute petite. Quelques formes de nuages inhabituelles chez nous commencent à apparaître et ça s’organise en ciel incroyable. Il suffit de se diriger vers les piles d’assiettes, au vent et vous êtes propulsé dans les cieux. L’équipage approche l’extase.

En prime vue sur le col du Tourmalet. Cette journée ne devait pas être si mauvaise : Robert Prat a fait en Arcus 1300km de l’Est à L’Ouest des Pyrénées et Carl Audissou 1250km avec son DG600 sans moteur. Les fichiers igc sont joints.

Nous sommes rentrés le soir même avec un léger mal de crâne certainement dû à l’hypoxie ; St Gaudens - La Rochelle en 4 heures, rien que de l’autoroute, pas dur. Nous allons nous organiser pour l’oxygène et essayer de refaire ça, peut-être même en amenant un ou des planeurs. Le club de St Gaudens est vraiment très accueillant et dispose de place facilement. A suivre… JP

Zip - 242.9 ko
fichier igc vol de Robert
Zip - 88.6 ko
fichier igc vol de Jean-Pierre
contact | création : internetdynamique